texte menu
logo festival
fond
telephone
ww

Communiqué de Presse Association Country Music Mirande

Suite à la réponse négative du Conseil Régional sur la demande d'aide exceptionnelle, les 19 Membres du Conseil d'Administration de l'Association Country Music Mirande, réunis en séance ce lundi 31 mars, n'ont pas eu d'autre choix que de prendre la décision de mettre fin à ses activités et de déposer le bilan. Lors d'une réunion avec le Président du Conseil Régional, les dirigeants de l'Association ont clairement exposé les difficultés rencontrées. Alors que l'aide exceptionnelle demandée au Conseil Régional pour pérenniser les activités de l'Association était de 200 000 euros, il nous a été proposé une subvention exceptionnelle et unique de l'ordre de 30 000 euros ... D'autre part, dans ce courrier, le Conseil Régional nous informe « qu'en matière de festivals, la Région ne retient pas parmi les dépenses éligibles celles occasionnées par des opérations d'investissement... ».

Comment expliquer alors l'octroi de millions d'euros pour certaines infrastructures de festivals voisins et le refus de notre demande de 200 000 euros quand le Festival de Mirande n'a obtenu sur 21 ans que 3 % d'aides publiques ?

Comment expliquer que le Conseil Régional ne soutienne pas une manifestation générant 4 millions d'euros de retombées économiques (Etude de l'impact des festivals de la région Midi-Pyrénées mandatée par le Conseil Régional), quand par contre le Conseil Général a confirmé son soutien par courrier du 22 novembre 2013 : « Le Festival de Country de Mirande est un événement culturel majeur. Au même titre que les autres grands festivals, il participe à l'image de marque de ce département et à son développement touristique » ?

Comment expliquer l'indifférence et le silence des conseillers régionaux du Gers ?

Que penser des affirmations de Mme Filippetti, Ministre de la Culture, relayant une étude de la très sérieuse inspection des finances, qui confirme : « qu'1 euro investi dans un festival, génère 4 à 10 euros de retombées pour les territoires » (La Dépêche du Midi - 17 février 2014), propos repris par M. Guilhaumon, Président de Jazz In Marciac et Conseiller Régional de Midi-Pyrénées dans la Dépêche du 25 février ?

A quel titre les gestionnaires de la région Midi-Pyrénées peuvent t-ils aujourd'hui se priver de 4 millions d'euros de retombées pour nos territoires ?

Le Festival Country Music Mirande est mort... A qui profite le crime ?
L'Organisation