Comment faire un bon mastering audio ?

Sans expertise préalable et sans certains talents, il est impossible de créer un grand arrangement musical. Pour ce faire, vous devrez recourir à un certain nombre de stratégies différentes. L’un de ces services est le mastering audio. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les avantages de son utilisation ? Quelle est la meilleure façon de réaliser un excellent mastering audio ?

Quelle est la définition de la masterisation audio ?

Vous aurez besoin d’un mastering audio pour terminer votre production, que vous enregistriez votre musique dans un studio d’enregistrement renommé ou non. Cette méthode, communément appelée « mastering », est utilisée pour améliorer la qualité sonore globale d’un enregistrement. Dans la plupart des cas, elle sert à harmoniser et à optimiser les aspects sonores d’un mixage stéréo pour une lecture sur toutes les plateformes et tous les appareils, y compris les casques. Si vous travaillez sur un projet musical, vous pouvez en apprendre davantage sur ce que Mix Master a à offrir en matière de services de masterisation audio.

Gardez à l’esprit que le mastering audio et le mixage ne sont pas la même chose. Au cours d’une session de mixage, les procédures de modification de la dynamique (compression audio) et du timbre (égalisation) sont appliquées à chaque piste audio individuelle (voix, instruments…). Le mastering, quant à lui, est une procédure qui s’applique à l’ensemble de la piste (après son mixage). Les clics, sifflements et autres problèmes mineurs qui ont été négligés lors du mixage final peuvent être facilement corrigés de cette manière. Une chose est sûre : lorsque le mastering est effectué correctement, il améliore l’équilibre et la cohérence de votre production musicale.

logiciel de mastering audio sur un pc

Quelles sont les nombreuses phases nécessaires à la réalisation d’un bon projet de mastering audio ?

Les étapes suivantes doivent être respectées afin de réaliser un mastering audio acceptable :

La normalisation, la compression audio dynamique, l’égalisation, la spatialisation, le booster de bande analogique, le limiteur et le boost final sont autant de techniques utilisées dans la production audio.
La normalisation consiste en fait à augmenter le volume de la musique de telle sorte que le pic le plus fort du morceau soit exactement à 0 dB. Quel est le but de cette opération ? Ce n’est pas bon signe lorsque l’intensité sonore moyenne d’un morceau se situe autour de -3 dB, pour ne pas dire plus. Si, à un moment quelconque du son, un roulement de tambour dépasse le niveau moyen et atteint 0 dB, la situation est nettement plus grave. Dans cette situation, le volume global de la piste peut être inférieur de 3 dB au volume d’une piste dont le niveau moyen est de 0 dB.

Par conséquent, il est essentiel de lisser ce pic particulier, qui se produit à certaines périodes et pénalise l’ensemble de la piste, afin d’éviter cette situation difficile. Il est important de se rappeler que tout au long de l’étape de compression, nous supprimons tout ce qui n’est pas nécessaire à votre piste. La plupart du temps, en mastering, on utilise un compresseur multi-bandes pour accomplir cette tâche. Cela permet d’adoucir des fréquences et des dynamiques spécifiques. L’étape d’égalisation, quant à elle, est chargée d’améliorer la clarté des aigus et des graves que les auditeurs entendent. La présence de fréquences inférieures à 30 Hz et de fréquences « carton » entre 350 et 500 Hz permet d’éviter que la situation ne s’emballe. Tout cela est réalisé grâce à l’utilisation d’un filtre passe-haut.

Au cours du processus de spatialisation, la profondeur d’une piste est mise en valeur. Lorsqu’il s’agit d’étendre la gamme stéréo des chansons, les professionnels ont généralement leurs propres techniques de déphasage dans leurs manches. Des boosters de bande analogiques, tels que le Sonnox Inflator et le plug-in Fatso, sont utilisés pour donner plus de profondeur à votre musique, bien qu’ils ne soient pas obligatoires. Un limiteur audio est ensuite utilisé pour augmenter le volume du flux audio de votre piste. C’est au cours de cette procédure que tous les coups de batterie sont réduits en volume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.