Musique

Pourquoi opter pour la réalisation d’un master en musique ?

Comme de nombreuses personnes aujourd’hui, vous avez aussi choisi de faire de la musique votre métier. Mais, particulièrement déterminé à aller le plus loin possible dans les études afin de multiplier vos chances sur le marché de l’emploi une fois le diplôme en poche, vous avez décidé, après le baccalauréat et la licence, de faire un master en musique. Qu’est-ce que le master musique ? Est-ce vraiment un bon choix ? Quels sont les programmes d’étude ? Quels sont les débouchés possibles ? Quelles sont les aptitudes nécessaires pour réussir ? Autant de questions auxquelles nous nous sommes donné le plaisir de répondre dans cet article, histoire de vous situer davantage sur le chemin que vous voulez emprunter.

Le master musique, qu’est-ce que c’est ?

L’enseignement supérieur à l’Université est organisé selon le schéma LMD issu du processus d’harmonisation des systèmes d’enseignement supérieur européens. Il reconnaît trois niveaux de diplôme : licence (en anglais ‘’bachelor’’ ; bac + 3), master (bac + 5) et doctorat (bac + 8). Les cursus sont organisés en semestres (S1, S2, S3, etc.) constitués d’unités d’enseignement (UE), et la validation de ces dernières permet l’acquisition de crédits. Capitalisables et transférables, lesdits crédits permettent la mobilité en Europe, la reconnaissance et l’équivalence des diplômes universitaires.
Après ce petit rappel, on comprend donc clairement qu’un master musique équivaut à une formation de niveau bac + 5. La formation, vous pourrez la suivre au sein d’une Université ou école spécialisée : le master musique des MBA ESG, par exemple. En master musique, vous avez le choix entre plusieurs domaines de spécialisation. Il s’agit entre autres de la production musicale, la médiation de la musique, l’administration de la musique, la théorie musicale et la recherche, la création musicale ou encore l’enseignement de la musique. Cependant, retenez que, quel que soit votre choix, vous pouvez, avec votre diplôme, exercer dans le secteur public comme dans le secteur privé.

Important : Le diplôme de master sanctionne un 2e cycle d’études supérieures, soit 5 ans d’études, avec deux finalités possibles : le master recherche pour poursuivre éventuellement en doctorat (3e cycle) et le master professionnel.

Qui peut faire un master musique ?

Le master musique est directement accessible à tout détenteur d’une licence en musicologie. Mais, beaucoup se demandent s’ils peuvent, après une formation par exemple en gestion, communication, commerce, sciences politiques, continuer en master musique. Il faut dire que cette possibilité n’est pas inenvisageable. Cependant, en plus de justifier une pratique musicale, les concernés devront faire objet d’une sélection sur étude de dossier, puis sur diverses épreuves.

Quels sont les programmes d’études ?

En master musique, les étudiants bénéficient à la fois de cours théoriques et pratiques variés, selon bien sûr leur spécialisation. Vous voulez un avant-goût ? Eh bien, voici quelques enseignements pouvant faire partie de votre formation en master musique :

  • L’informatique musicale ;
  • La théorie de l’analyse musicale ;
  • La théorie de la composition ;
  • Les arts numériques ;
  • Les approches culturelles ;
  • Les techniques de réalisation ;
  • La critique et la médiation musicales ;
  • La pédagogie de la musique ;
  • La conception de projet de médiation à la musique ;
  • La sociologie des publics de la musique ;
  • Le droit de la musique ;
  • Les langages harmoniques appliqués ;
  • L’écriture et l’improvisation ;
  • L’information musicale ;
  • La production avancée d’un album de musique ;
  • Le traitement du son Broadcast ;
  • La musique enregistrée ;
  • Le spectacle vivant ;
  • Les politiques culturelles ;
  • Les langues vivantes.

Quels débouchés après un master musique ?

Si vous chômez après un master en musique, c’est que vous avez choisi. Il s’agit d’un secteur où les métiers foisonnent.

Le professeur de musique

Vous êtes passionné de la musique, nous sommes d’accord. Mais, votre vocation est-elle de l’enseigner ? Si oui, votre rêve pourrait devenir une réalité. En effet, avec un master musique, vous pourrez enseigner au sein d’un conservatoire, en milieu scolaire (primaire ou secondaire) ou encore dans des associations qui proposent des cours de musique ou de danse dans le cadre de loisirs. L’enseignement, vous le savez bien, requiert certaines aptitudes, ainsi que certaines qualités. Cela dit, pour devenir professeur de danse et de musique, vous devez nécessairement faire preuve de :

  • Créativité : un professeur de danse et de musique est ce type de professeur là qui est appelé à transmettre sa connaissance à des apprenants venus volontairement s’imprégner de la danse ou de la musique. De ce fait, il doit, en plus de maîtriser parfaitement sa discipline, avoir une oreille musicale aiguisée et toujours se montrer innovant. Cela est bien important ;
  • Pédagogie : la pédagogie, c’est sans doute ce qu’il y a de plus important en enseignement. Vous avez devant vous un public, un ensemble de gens de tous les âges et de tous les niveaux. Pour donc faire passer facilement votre message et vous faire comprendre par tous, vous devez vous montrer pédagogue. C’est dire que vous devez posséder le sens de l’enseignement et avoir les aptitudes dans ce domaine ;
  • Bonne condition physique : vous êtes professeur en musique et danse. Contrairement donc aux profs des maths et sciences chimiques, vous ne vous contenterez pas d’expliquer les cours. En bon professeur, vous devez exécuter les chorégraphies avec vos élèves et apprenants. D’où la nécessité pour vous de disposer d’une condition physique impeccable !

L’autre question que vous vous posez déjà certainement, c’est : combien gagne un professeur de musique ou de danse ? En règle générale, le salaire varie entre 1 500 et 3 500 euros bruts par mois. Tout dépend en fait de la structure qui vous emploie et de votre expérience en la matière.

Le musicien

Le musicien, c’est celui qui joue ou compose une musique. Autrement dit, c’est cette personne-là qui vit réellement sa passion pour la musique. Il crée des mélodies de diverses natures et de différents styles musicaux (musique classique ou musiques actuelles : jazz, rap, rock, funk, techno, électronique, RnB, etc.), interprète des chansons, faire bonne figure sur une scène scénique, etc. Tout ceci suppose qu’il doit aussi avoir une bonne maîtrise des instruments de musique : violon, cor, guitare, flûte, tuba, trombone, tambour, accordéon, batterie, piano, harpe, guitare électrique, saxophone, contrebasse, trompette, percussion, ukulélé, etc.
Le musicien a un statut très variable. Tout dépend en réalité de sa célébrité, de sa réussite. Les uns, grâce à leur savoir-faire accompagné d’un peu de chance, rencontrent un succès énorme, et arrivent par conséquent à gagner facilement leur vie. D’autres par contre se trouvent obligés de diversifier leurs activités afin d’augmenter leur revenu pour au moins survivre.
Pour exceller en musique, il faut, en plus de la passion pour son art :

  • Savoir lire les partitions ;
  • Connaître les techniques du solfège ;
  • Maîtriser l’utilisation d’un ou de plusieurs instruments de musique ;
  • Avoir le sens du rythme ;
  • Se montrer inventif et créatif ;
  • Se forger une mélodie irrésistible ;
  • Avoir un sens du contact très développé ;
  • Avoir un carnet d’adresses extrêmement fourni ;
  • Etc.

Important : Le salaire d’un musicien varie selon son statut. S’il fait partie d’un orchestre national, il peut toucher jusqu’à 3 000 euros nets par mois.

Le chargé de production

On peut considérer le chargé de production comme le maître d’œuvre d’un projet artistique. Il est responsable des ressources humaines, de la gestion administrative et de tout l’aspect juridique d’une production. Après évaluation des coûts de production, il dégage une marge pour l’entreprise ou pour le producteur qui l’a employé. C’est également le chargé de production qui est responsable de l’organisation de la logistique pour les tournages au niveau des locations de matériel ou de locaux, des réservations de trajets ou de salles.
En somme, c’est un métier très complexe qui exige beaucoup de qualités et savoir-faire. Entre autres :

  • Une grande faculté d’adaptation : le chargé de production est en contact régulier avec de nouveaux interlocuteurs, de nouveaux collaborateurs. Il doit donc tout mettre en œuvre pour développer un réseau dans son secteur d’activité ;
  • De la rigueur : le chargé de production est le souverain organisateur. Il ne doit rien laisser au hasard. Au cours de sa mission, il sera parfois amené à gérer des projets qui particulièrement lui prendront du temps. C’est la raison pour laquelle il doit toujours garder son calme et travailler avec sérénité ;
  • La passion pour l’art : comme le musicien ou l’enseignant, le chargé de production doit être un féru d’art. Il doit être tendance, c’est-à-dire être à l’affût de la moindre nouveauté.

Le réalisateur

Est réalisateur le technicien qui se charge de la création et de l’encadrement des films, téléfilms, courts et longs métrages, programmes télévisuels ou clips. Aussi, on peut, dans une acception plus large, le voir comme un chef orchestre de l’audiovisuel.
Pour résumer, le réalisateur est à la fois gérant d’équipe, créateur et technicien. Il travaille en étroite collaboration avec une infinité de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, à savoir : acteur, script, ingénieur du son, cadreur, chargé de postproduction, décorateur, monteur, chef opérateur… et ce, avant, au cours ou après le tournage. Il peut arriver aussi que vous rencontriez des réalisateurs-scénaristes. Ce n’est pas exclu !
Par ailleurs, soulignons que le métier de réalisateur a un caractère polyvalent. Raison pour laquelle quelqu’un qui se veut réalisateur doit disposer de plusieurs qualités et compétences complémentaires, afin de pouvoir réellement travailler dans la production cinématographique. Essentiellement, il doit :

  • Avoir de l’inventivité et de la créativité ;
  • Être en mesure de diriger une équipe ;
  • Montrer de la fermeté ;
  • Être dynamique et avoir le sens de l’organisation ;
  • Avoir une base solide en culture cinématographique.

Le designer sonore

Nous visionnons tous des vidéos. Mais, derrière les images se cache une ambiance sonore qui, en réalité, est ce qui donne du sens, de la valeur à ce que nous regardons. Ce travail si nécessaire, c’est le designer sonore qui s’en occupe.
Le designer sonore, en bref, assure la création de l’ensemble de la bande-son pour le cinéma, la télévision, la radio ou les nouveaux médias. Dans une société de production et de postproduction, le designer sonore est celui qui s’occupe de l’enregistrement et du montage des sons, des doublages, de la musique et de la création d’effets sonores comme justement les bruitages, le mixage, etc.
Vous voulez devenir designer sonore ? Alors, vous devez :

  • Avoir une bonne culture musicale et audiovisuelle ;
  • Avoir une oreille musicale développée ;
  • Avoir du goût pour le travail en équipe ;
  • Avoir de la créativité et de la rigueur.

Important : En début de carrière, le designer sonore gagne un salaire mensuel oscillant entre 1 500 et 2 000 euros.

Avec un master musique, vous pouvez aussi, en dehors de tous les métiers ci-dessus cités, devenir agent attaché de presse, directeur de festival ou directeur de conservatoire.

Quelques conseils pour réussir ses études en master musique (ou ses études en général)

Les conseils rassemblés dans ce paragraphe sont valables pour tout étudiant inscrit en master, quelle que soit la branche. Matthew Guterl est celui à qui nous les devons. Professeur en études américaines et africaines à l’Université de Brown, il est spécialisé dans l’histoire contemporaine des États-Unis (de la guerre civile à nos jours). Sur les trente conseils qu’il a dressés, nous y avons sélectionné pour vous ceux que nous jugeons meilleurs. Lisez, et réussissez tous vos études en master.

  1. Naturellement, pour réussir, il faut se donner à fond. Première règle donc, répétez vos présentations jusqu’à ce qu’elles soient fluides dans votre esprit. Ensuite, initiez des travaux de groupe, histoire de partager vos connaissances entre amis. Soignez votre apparence, veillez à ce que vos logiciels de travail soient toujours à jour, mangez à votre faim, ne vous privez pas de sommeil (entre 7 et 9 heures de sommeil par nuit), amusez-vous, envoyez-vous en l’air. Et surtout, faites-vous des amis partout (de bons amis surtout).
  2. Déterminez ce que vous défendez politiquement, et soyez prêt à défendre cette position. Vous êtes certes étudiant en master musique, mais ce n’est pas une raison pour vous désintéresser de l’actualité politique de votre pays.
  3. Nous y revenons. En effet, soyez très pointilleux quant au choix de vos amis. Faites-vous des amis qui se soucient de vos idées et de votre bien-être, et non ceux qui ne sont là que pour vous faire reculer.
  4. Évitez de travailler avec quelqu’un dont le désir premier est de faire échouer les choses. Au contraire, faites équipe avec des gens déterminés, optimistes.
  5. Montrez-vous poli. Évitez de vous emporter pour rien du tout. Apprenez à vous contrôler, car la colère inhibe les objectifs à long terme.
  6. Apprenez à dire « non » avec politesse et fermeté. De même, apprenez à dire « oui ». En termes clairs, ne laissez personne influencer vos prises de décisions. Fiez-vous à votre instinct et suivez les conseils de vos aînés, ceux-là qui ont emprunté le même chemin que vous et qui ont réussi.
  7. Prenez l’enseignement au sérieux. Suivez attentivement ce que disent les enseignants dans la salle de classe, posez-leur des questions. Demandez-leur d’expliquer si quelque chose vous semble flou, car ils sont payés pour le faire.
  8. Lorsque vous faites face à des examens, n’écoutez pas les gens qui demandent : « Pensez-vous que vous allez passer ? » Dites-leur de se taire.

En définitive, nous retenons que la musique est présente dans de nombreux domaines (cinéma, publicité, etc.). Ainsi, vous pouvez, avec votre master, envisager plusieurs carrières. Pour le moment, vous n’avez qu’à déterminer votre branche, et ensuite vous mettre résolument au travail. Avec un peu de courage et en suivant les quelques conseils contenus dans cet article, c’est sûr que vous allez vous en sortir brillamment.

Montre plus

Antoine

Particulièrement fan de musique Country, j'ai décidé de lancer ce blog qui lui est consacré !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close